Concours de bibliothécaire

Mercredi 6 et jeudi 7 février, c’était les épreuves du concours de bibliothécaire d’État : note de synthèse, et composition. J’ai passé le concours pour me confronter aux épreuves une première fois, pas dans l’optique de l’avoir : je n’y ai donc pas du tout pensé avant la veille, et j’ai même hésité à y aller. Le concours d’Etat ouvre principalement les portes des BU ou des bibliothèques qui ont une mission de conservation – c’est-à-dire pas tellement ce qui m’intéresse. Cependant, les épreuves du concours territorial (qui permet de travailler en BM) sont les mêmes. Aller au concours c’était donc l’occasion de savoir ce qu’on attend des candidats, et de ne pas me retrouver démunie lorsque je passerai celui qui m’intéresse pour de bon ! Une bonne manière de me tester, en somme.

« Test », par DaveBleasdale

Les sujets :

  • Le dossier de la note de synthèse avait pour thème « Mécénat et politique culturelle ».
  • Pour la composition, il s’agissait de « Conservation du patrimoine, valorisation du patrimoine : opposition ou synergie ? »

Et donc ?

Ce qui m’a paru le plus difficile, c’est de s’auto-évaluer alors que l’on ne connaît pas les épreuves. N’ayant jamais fait de note de synthèse auparavant, impossible de savoir si ma réponse était pertinente ou non. Les résultats sont mi-avril, ma note permettra d’en savoir un peu plus. Et ensuite ce sera le compte-rendu du rapport de jury ! En attendant, j’ai respecté les consignes : pas plus de 4 pages, une introduction et une conclusion, des parties distinctes et des transitions… Idem pour la composition, niveau méthodologique elle est parfaite ! (ou presque…) Reste à savoir si le fond est intéressant au-delà de la forme…

Je n’étais de toute façon pas totalement démunie : les méthodes répétées en prépa sont restées et m’ont bien servi. Passer le concours en interne, ou après plusieurs années après avoir arrêté ses études, doit être beaucoup plus dur. Ce sont des épreuves stimulantes, qui changent beaucoup des questions de cours de la plupart des partiels à la fac. Passer 4h à plancher sérieusement sur un sujet n’est pas quelque chose que l’on fait sans entraînement.

Heureusement, mon M2 offre la possibilité de suivre des cours de préparation au concours à Médiadix : après m’être confrontée une fois aux épreuves pour voir à quoi ça ressemble, il sera temps de vraiment travailler, pour ne repasser le concours que dans l’optique de l’avoir ! On verra ça plus en détail l’année prochaine…

Cet article, publié dans Métier, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Concours de bibliothécaire

  1. Ping : Veille hebdomadaire – 16.06.13 | Biblio Kams

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s